[Evénement] Germe et Vincent Delourmel s’invitent à Lyon le 21 octobre 2014

objgermeCet événement de sensibilisation à la pédagogie GERME a été organisé à l’initiative des 3 animatrices des groupes Germe lyonnais : Maryline Hladec, Nathalie Guigues et Jésahel Sabatier,  avec l’intervention de Vincent Delourmel, intervenant Germe, magicien-mentaliste et spécialiste de la mémoire.

Parmi les participants :

Vincent BEYNIER, Dirigeant HEXCEL COMPOSITES qui a mis 4 managers dans les groupes lyonnais,

Thierry SABAN, responsable régional LILLY France, président d’un groupe lyonnais,

Raphael GUEMARD, Agefos, responsable Antenne Agefos, conscient de l’importance de la formation dans les entreprises en réponse aux conjonctures actuelles.

Vincent DELOURMEL

Vincent DELOURMEL

Vincent Delourmel, magicien-mentaliste et spécialiste de la mémoire est avec Eric Constant, l’auteur du livre « La Stratégie de l’Illusionniste ». Au début des années 2000, il a fait le lien entre les sciences cognitives (attention, perception, mémoire) et l’art du magicien qui consiste à attirer l’attention pour la diriger là où il le désire : c’est ce qu’on appelle la « misdirection ».

Attention à ne pas confondre Vincent avec l’acteur de la série « Mentalist » !

De l’intérêt d’une démarche bienveillante
Toute communication efficace est basée sur un objectif de bienveillance : influencer, convaincre, doit impérativement se faire avec bienveillance si on veut remporter l’adhésion de l’autre. Le rôle du mentaliste est de briser la glace et de mettre en œuvre le plus rapidement possible une relation de confiance avec un maximum de bienveillance.

Introduction au concept de « misdirection »
Les spectateurs pensent que le magicien-mentaliste détourne l’attention ; ça n’est pas tout à fait exact, il capte l’attention pour la diriger, c’est ce qu’on appelle la misdirection. Il travaille sur une forme de mémoire, facile au départ puis compliquée ; il crée une parenthèse de l’oubli.

Le temps d’avance
Un magicien-mentaliste, pour surprendre, joue sur la mémoire et sur le temps. Il s’appuie sur des événements qui n’existent pas encore pour le public. Il glane des informations en amont pour pouvoir répondre du tac au tac, pour rebondir. Dans le monde du travail, il est intéressant d’être à l’écoute, de prendre des notes, de s’informer de façon à être paré à toute éventualité : lors d’un recrutement, d’une prise de parole en public, d’une négociation… Comme en management, avoir un temps d’avance sur les perceptions est stratégique ; Ceci favorise le lâcher prise !

espace ricard 21 oct web2Photos souvenir : jeux de sensibilisation par Vincent (mains croisées et tours de cartes)

 germe et mentalisme lyon 21 oct